Cet article reporte des doléances de gilets jaunes glanées sur le Net. Elles ne relayent pas forcément les positions des personnes administrant ce site. Pour autant, elles s'apparentent souvent à notre état d'esprit. 

Cette liste de doléances a été recueillie sur des sites qui, eux non plus, ne développaient pas les desiderata ainsi exprimés. 

Pour aller plus loin, nous nous efforcerons d'explorer, dans les onglets "revendications" de ce site, les thèmes qui nous tiennent le plus à coeur, au moyen d'argumentaires et de réflexion.

Pour l'heure, il ne s'agit donc ici que de survoler les volontés diffuses privées, par cette forme itérative, de l'argumentaire qui leur donnerait l'épaisseur qu'elles méritent parfois. 


Politique économique

Abrogation de la loi de janvier 1973 dite « loi Pompidou-Giscard-Rotchild ». Et interdiction absolue pour l’état d’emprunter l’argent avec intérêt aux banquiers privés

Déclarer la dette fictive et illégitime et arrêt de son remboursement (hold-up organisé)

Renationaliser la Banque de France qui émet l’argent dont l’état a besoin pour les projets publics sans dette ni intérêt

Créer sa propre monnaie et donc sortir de l’Euro et par conséquence probable de l'UE

Renationalisation des banques ou création de banques nationales, dont le rôle est de servir le développement du pays, des entreprises et des individus et non de spéculer.

Mise en place de contrôles sévères pour que l’argent reste propriété de la nation, des entreprises et des individus et que cet argent ne puisse être utilisé dans les circuits financiers pour spéculer

Arrêt de l’évasion fiscale estimée dans sa fourchette basse à 80 Mds/an d’€ jusqu’à 300 Mds/an

Annulation des 1,8 millions de N° de carte de sécurité sociale frauduleusement utilisés par des étrangers indélicats puis réattributions au cas par cas. Gain : 14 Mds/an

Restitution par les banques sauvées en 2008 de l’argent prêté par les états et donc prêté par les citoyens

Retour de la bourse de Paris à la France (actuellement Euronext, propriété du New York Stock Exchange)

Fin de la politique d’austérité

Fin du CICE pour les grandes entreprises.

Établissement d’un seuil d’attribution pour un CICE destiné aux PME

Imposer les entreprises qui délocalisent

Protéger l’industrie française : interdire les délocalisations pour protéger notre savoir-faire et nos emplois.

Réindustrialisation du pays et retour des usines délocalisées

Renationalisation des ports et des aéroports

Nationalisation/expropriation des entreprises indûment bénéficiaires de concessions juteuses attribuées de manière scélérate : sociétés d’autoroutes

Interdiction de vendre les biens appartenant à la France (barrage, aéroport…)

Réévaluation complète et exhaustive des normes en tout genre freinant, gênant l’exercice de beaucoup de métiers

Favoriser les petits commerces des villages et centres-villes. (Cesser la construction des grosses zones commerciales autour des grandes villes qui tuent le petit commerce)

Plus de parkings gratuits dans les centres-villes

Faire la chasse aux travaux inutiles, comme certains travaux publics sur lesquels les édiles se prennent des rétro commissions (entretien des ronds-points, poses de dos d’ânes, réfection des trottoirs…)

Energie

Renationalisation des sociétés distributrices d’énergie (gaz et électricité) et baisse des prix gonflés par les gains recherchés par les sociétés privées

Nationalisation de Total ELF pour que les dépenses des français en carburant aillent dans les caisses de l’état et non des privés

Éclairage public solaire

Développement des énergies dites propres ou durables Mise sur le marché de biocarburants, mais annulation du projet de loi du biocarburant à l’huile de palme.

Cofinancement de projets visant à concevoir des biocarburants

Suppression du projet de loi visant à interdire le gasoil non routier « fioul rouge » (pour les agriculteurs)

Fermeture des centrales nucléaires vieillissantes

Voiture électrique

Pour

Passage de tout le parc automobile des institutions (état et collectivités locales) à l’électrique (pour montrer l’exemple)

Création par les sociétés pétrolières d’autant de bornes de recharge électrique que de pompes à gazoil sur le territoire (outre-mer inclus)

Mise en place d’un consortium national voire international pour la voiture de demain et de l’électricité domestique

Contre

Lancement d’une Industrie Française de la voiture à hydrogène (véritablement écologique, contrairement à la voiture électrique)

Abandon du projet de renouvellement du parc automobile français en électrique

Commentaires   

0 #5 pastrie 04-03-2019 11:09
bonjour, il faut se battre pour l'hydrogène, la voiture électrique est une catastrophe pour les batteries, les plus gros pollueurs sont les bateaux et les avions(qui délestent le carburant au-dessus de nos forêts et de la mer) pour les bateaux 15 des plus gros tankers polluent autant que les véhicules de la planète......et ce sont des milliers de bateaux qui pollues et, comme les avions ils sont détaxés.......(à titre d'exemple,.les bateaux de croisières consomment environ 100 tonnes de pétrole lourd par jour) il produise leur électricité, dessale l'eau de mer .....qui, les empêcherait de produire eux-mêmes l'hydrogène pour leur consommation puisque l'eau de mer peut être utilisé.............idées peut-être utopique mais tout a fait réalisable......cordialement......
PS/ actuellement ce sont les petits automobilistes qui sont menacés et qui paient pour les gros.........
Citer
+1 #4 Véronqiue DOUVILLE 07-02-2019 11:48
Révision des POUVOIRS des Bâtiments de France !
Citer
+1 #3 DANGIN 08-01-2019 22:34
Dans le prolongement de la suppression de la loi de 1973, supprimer le privilège aux banques privées de créer la monnaie au travers du crédit.
Redonner ce pouvoir à l'ensemble de la population au travers d'une monnaie pleine ou libre, et que les augmentations de masse monétaire soient distribuées de manière égale à l'ensemble de la population sous forme d'un dividende universel.
Citer
+1 #2 DANGIN 08-01-2019 22:33
Dans la rubrique politique économique
Dans le prolongement de la suppression de la loi de 1973, supprimer le privilège aux banques privées de créer la monnaie au travers du crédit.
Redonner ce pouvoir à l'ensemble de la population au travers d'une monnaie pleine ou libre, et que les augmentations de masse monétaire soient distribuées de manière égale à l'ensemble de la population sous forme d'un dividende universel.
Citer
0 #1 DANGIN 08-01-2019 22:29
Politique économique
Supprimer le privilège de création monétaire des banques privées au travers du crédit bancaire. Pour une monnaie pleine ou monnaie libre, et que l'augmentation de masse monétaire soit distribuée à part égale sous forme d'un dividende universel à l'ensemble de la population.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir